Les commandes de base

L’utilisation du terminal dans un système Linux (débian) comme Ubuntu peut dérouter aux premiers abords. Après quelques contacts parfois compliqués, on se rends rapidement compte que pour beaucoup de tâches, le terminal est parfois plus rapide et plus précis que les réglages disponibles par l’interface graphique.

Pour l’utilisation d’un terminal unix, il est des commandes incontournables. Je vais essayer d’en lister les principales ainsi que les applications courantes.

Chemin relatif et chemin absolu

Chemin relatif

Le chemin relatif permet de faire référence à un fichier ou un dossier par rapport à votre position dans l’arborescence.

mv MonFichier NouveauDossier/MonFichier

Je vais donc déplacer MonFichier dans un sous-dossier du répertoire courant.

Chemin absolu

Le chemin absolu permet de faire référence à un fichier ou dossier à partir de la racine de votre système.

mv /home/users/MonFichier /home/users/NouveauDossier/MonFichier

Cette commande effectuera la même chose que précédemment. On constate que le chemin absolu commence par un « / ».

Les raccourcis pratiques

Il en existe trois :

~ Le répertoire utilisateur
. Le répertoire courant
.. Le répertoire parent

Les méta-caractères

Remplacement d’un ou plusieurs caractère ou aucun

Pour remplacer un, plusieurs ou aucun caractères, il suffit d’utiliser « * ».

Remplacement d’un seul caractère

Pour remplacer un seul caractère, il faut utiliser le « ? ».

Les commandes de base

Toutes les options d’une commande peuvent être cumulées.

man

Elle correspond à l’aide hors ligne du terminal.
man mv  fournira l’aide sur la commande mv.
Pour quitter l’aide, il suffit de taper « q ».

ls

ls  permet de lister l’ensemble des fichiers/dossier d’un répertoire.

Les options les plus fréquentes :

  • -l  permet un affichage détaillée du répertoire (permissions d’accès, nombre de lien, nom du propriétaire, taille en octet, horodatage)
  • -h  associé avec -l  (c’est-à-dire -lh ) permet d’afficher la taille des fichiers avec un suffixe correspondant à l’unité.
  • -a  permet l’affichage des fichiers et répertoires cachés.
  • -lct permet de trier les fichiers et répertoires par date de modification décroissante.

cd

la commande cd permet de changer de répertoire (« change directory »).

mv

la commande mv  permet de déplacer (« move« , ou l’équivalent de couper/coller), on utilise aussi cette commande pour renommer.

  • mv monFichier unRep/ , déplace monFichier dans le dossier unRep.
  • mv unRep/monFichier . , déplace le fichier monFichier du répertoire unRep là où on se trouve.
  • mv unRep monRep , renomme unRep en monRep.

Les options les plus fréquentes utilisées :

  • -f , écrase les fichiers de destination sans confirmation
  • -i, demande la confirmation avant d’écraser
  • -u , n’écrase pas le fichier de destination si celui-ci est plus récent

cp

La commande cp  permet de copier un fichier ou un dossier (copier/coller).
Les options les plus fréquentes avec le copier sont :

  • -a , archive, copie en gardant les droits, dates, propriétaires, groupes, etc
  • -i , demande une confirmation avant d’écraser
  • -f si le fichier de destination existe et ne peut être ouvert alors le détruire et essayer à nouveau
  • -R ou -r , copie un répertoire et tout son contenu y compris les éventuels sous-répertoires
  • -u ne copie ques les fichiers plus récents ou qui n’existent pas
  • -v permet de suivre les copies réalisées en temps réel

rm

La commande rm  permet de supprimer (« remove« ) un fichier.

  • -f  ne demande pas de confirmation avant d’effacer, ATTENTION, cet attribut est très dangereux
  • -r  efface récursivement les fichiers et les sous-répertoires

mkdir

La commande mkdir permet de créer un répertoire.

-p permet de créer le répertoire parent si celui-ci n’existe pas, par exemple :

  • mkdir -p /tmp/noel/2015  va créer le dossier 2015 et si le le dossier tmp et noel n’existe pas, ils seront créer aussi.

rmdir

La commande rmdir supprime le répertoire associée à l’option -p , si le dossier parent est vide, ils seront supprimés.

pwd

La commande pwd permet d’afficher le répertoire en cours.

ln

La commande ln permet de créer un lien.

Les liens physiques

Le lien physique est quand deux fichiers pointent sur le même fichier, mais si l’on supprime l’un des deux fichiers, le second est toujours présent. le lien physique peut se faire entre deux fichier de la même partition.

ln /dossier/source /dossier/destination

Les liens symboliques

Un lien symbolique se rapproche d’une copie directe ou d’un raccourci. Un répertoire ou un fichier est l’exacte copie (en temps réelle) d’un autre.

ln -s /dossier/source /dossier/destination

find

La commande find  permet de chercher des fichiers et d’exécuter des commandes sur ceux-ci. La recherche est récursive (toute l’arborescence en-dessous).
Les actions les plus fréquentes :

  • -name , recherche d’un fichier par son nom
  • -iname , idem que <i>-name</i> mais insensible à la casse
  • -type , recherche de fichier d’un certain type
  • -atime , recherche par date d’accès au fichier
  • -mtime , recherche par date de dernière modification
  • -link , recherche du nombre de liens au fichier
  • -user , recherche de fichiers appartenant à l’utilisateur donné
  • -group , recherche de fichiers appartenant au groupe donnée

Les actions les plus fréquentes :
<ul>
<li>[CODE_ligne]-exec[/CODE_ligne], exécute la commande donnée aux fichiers trouvées</li>
<li>[CODE_ligne]-ok[/CODE_ligne], même chose que <i>-exec</i> mais demande une confirmation</li>
<li>[CODE_ligne]-ls[/CODE_ligne], exécute la commande ls sur chaque fichier trouvé</li>
</ul>
Les opérateurs les plus fréquentes :

  • -a , opérateur ET
  • -o , opérateur OU
  • !  ou -not , opérateur NOT

grep

La commande grep  permet de rechercher une chaîne de caractères dans des fichiers (ou depuis la console si aucun fichier n’est indiqué), souvent utilisé en filtre avec d’autres commandes.

Les options les plus fréquentes :

  • -c , retourne le nombre de lignes au lieu des lignes elles-mêmes
  • -n , retourne les lignes préfixées par leur numéro
  • -i, insensible à la casse
  • -r , recherche récursivement dans tous les sous-répertoires
  • -G , recherche en utilisant une expressions rationnelle basique
  • -E , recherche en utilisant une expressions rationnelle étendue
  • -F , recherche en utilisant une chaîne fixe

cat

La commande cat  permet d’afficher le contenu d’un fichier, on peut également écrire dans un fichier sans passer par un éditeur:

cat > fichier\n
texte à inclure

Pour quitter « Ctrl-C ».

GREP

Grep est une commande utile pour effectuer des filtres puissants, voir cet article.

WC

WC est une commande qui permet de compter différentes choses provenant soit d’une entrée d’un pipe soit d’un fichier, voir l’article ici.

Je ferai en sorte de compléter cette liste au fur et à mesure de mes découvertes.<br />
Principales sources : Doc.ubuntu-fr.org.

Laisser un commentaire